Jelora

La moto

Ce post inaugure la catégorie "moto" de ce blog où je mettrais tout en rapport avec la moto (photos, ballades, et autres …).
Et quoi de mieux pour commencer que de vous présenter ma moto, ma bécane, que dis-je  Ma "belle" ... que vous verrez souvent ici et comme tout motard qui aime parler tant et plus de sa magnifique moto. Et il faudra vous y faire, j’adoooore ma moto !
Alors voilà ma Kawasaki ER6N de 2009 !

05.jpg
Pellicule: Fuji Superia 200
Appareil photo: Minolta X-700
Lentille: Minolta MD Rokkor 50mm + Rollei UV Filter
Développement: Tetenal C41

Elle consomme assez moyennement avec du 5 L/100Km pour 72ch et 200Kg et est assez maniable. De quoi se faire plaisir tout en restant assez économique ! Elle est de couleur orange bien pétard, un orange qui ne fait plus, limite orange citrouille. Maintenant, les kawa de couleur orange ont un orange qui tire plus vers le rouge. Donc elle ne passe pas inaperçue par beau temps ! Elle démarre au quart de tour, même l’hiver. Il y a juste la serrure du bouchon de réservoir qui a tendance à se gripper de temps en temps, mais un bon coup de WD40 et c’est repartit !

C’est ma première bécane ! Je n’ai jamais eu de 50 ou de 125. Mes parents n’appréciant pas vraiment la moto, j’ai du mettre le budget nécessaire de coté pour ça par moi-même. Et une fois le budget réuni pour le permis, un bon équipement et une petite moto sympa, j’avais déjà l’age pour le gros cube. Et quand j’ai annoncé à mes famille que je venais de m’inscrire au permis moto gros cube, j’ai carrément eu droit à la séquence émotion !
Mais ce n’est pas seulement ma première moto, c’est également la première moto que j’ai conduite (ou piloté pour les intimes).
Au début, c’était la moto de ma première moto-école. C’est donc c’est sur cette moto qui ressenti mes premières sensations de futur motard ! C’était le pied !
Mais cette moto-école, qui était aussi une auto-école, arrêtait la moto à cause la mise en place de la nouvelle réforme en Janvier 2013. Ils allaient donc la vendre car non compatible avec la nouvelle réforme.
Je me suis donc dit "pourquoi pas ?". Certes, elle avait eu déjà la vie un peu dure (et pas que par moi avec les chutes au plateau) mais elle semblait bien entretenue. J’avais fait quelques recherches sur les points à ne pas négliger sur l’achat d’une moto venant d’une moto-école. Hormis, les pneus carrés et fatigués, tout semblait bon ! J’avais pu la négocier avec un prix environ 20 % en dessous de sa côte. Ce n’était pas l’affaire du siècle mais j’étais tout heureux d’avoir MA moto … avant même d’avoir fini de passer mon permis !
Quand je l’ai eu, elle avait environ 12500 Km au compteur. Ce n’est pas énorme, même pour une moto dont le moteur qui s’use plus vite qu’une voiture mais un peu pour une moto de moto-école dont le moteur est un peu martyrisé. Je l’ai vite mise à l’abri et pomponnée le temps d’avoir le permis. Au moins, pour réviser les fiches moto pour l’examen, je pouvais le faire sur le vrai matos !

Une fois le précieux sésame en poche, direction le garage Kawasaki pour une vérification générale et le bridage. Sauf que là, truc un peu dommage, avec la nouvelle réforme, je devais être en bridage 48ch et ma moto de 2009, donc largement de l’ancienne réforme, n’était bridable qu’en 34ch. Je suis donc resté en 34ch pendant 2 ans même si je pouvais rouler à 48ch. Finalement, c’était pas plus mal, en tant que jeune permis, je me suis quand même fait quelques frayeurs à 34ch.

Une fois les 2 ans passés et 10 000 Km parcourus, je passais la formation A2 vers A qui me permettait de rouler débridé, en full. La formation a duré qu’une journée et on devait manier des motos non bridés sur piste (terrain de moto-école avec des plots, pas du MotoGP hein ... enfin dommage) et sur route. J’avais toujours une galère pas possible à comprendre ce que me disait le moniteur derrière dans ces foutus écouteurs qu’on devait coincer dans le casque pour l’entendre! C’était sur une Honda CB650F 2015, une moto avec une souplesse absolument remarquable. Rien à voir avec mon machin de 2009. J’avais l’impression de conduire un fauteuil, mais quand même puissant le fauteuil, pas le fauteuil de papy quoi ! Bonne réactivité, confort et grande souplesse. Peut-être à voir quand je voudrais changer de moto.

Enfin bref, quelques semaines après, je consulte le site de ma préfecture pour savoir où en était la mise à jour de mon permis et il était déjà prêt ! Donc, récupération nouveau permis, direction garage quelques temps après pour débridage et sur la route du retour … ben rien. Je ne sentais rien de particulier de différent. Mais c’est quelques jours plus tard, lors d’une accélération sur une route à 110 que je me suis dit "Ah oué putain !". Je passais de 34ch à 72ch d’un coup aussi. Je me suis tout "naturellement" retrouvé à 150Km/h très facilement alors qu’avant, en 34ch, j’arrivais à 120-130Km/h difficilement et en étant couché sur la moto (position sportive).

Depuis, quelques 22 000 Km sont passés depuis que je l’ai. Beaucoup de plaisir, de balades et de beaux paysages en roulant et cette sensation de liberté et d’évasion qu’on a à rouler en moto. Parfois quelques petites accroches, mais ça passe vite, on remonte et c’est repartit !

11.jpg
Pellicule: Kodak Portra 160
Appareil photo: Minolta X-700
Lentille: Minolta MD Rokkor 50mm + Rollei UV Filter
Développement: Tetenal C41

Ajouter un commentaire

Nom/Pseudo :

*

Email :

Site web :

Commentaire :

*

Vérification:


*